Le poing américain, une arme de poing

Eminem Le poing américain, une arme de poing

Le poing américain, une arme de poing ? Arme au parfum sulfureux, le poing américain a une réputation que l'on peut qualifier d'assez mauvaise. Utilisée par les gangs, les voyous et autres malfaiteurs, elle est injustement mal vue par le grand public.
Cela est bien dommage, car, au-delà des faits divers, se cache une arme qui peut être d'une grande utilité, et qu'on aurait tort de dédaigner.
Son histoire, bien que vague et approximative, laisse entendre que le poing américain a aussi servi à se protéger. C'est pourquoi, de nos jours, il revient à la mode dans le self défense.

 

  • D'où vient le poing américain ?

 

Comme mentionné plus haut, le poing américain a une histoire assez confuse. 
Toutefois, de très sérieuses pistes tendent à démontrer qu'il serait un descendant du ceste.
Le ceste, c'est une arme qui était utilisée dans la Grèce antique. Elle ressemble à une sorte de gant qui monte jusque l'avant-bras, et est composée de lanières de cuir, de clous, et de morceaux de plomb. Il pouvait être très lourd, et certaines fois, on entraînait les combattants à son port.
Il était employé pour le pugilat, qui était une discipline olympique et ancêtre de la boxe anglaise.
Par la suite, les Romains s'en sont servis pour les combats de gladiateurs. Souvent, ces combats les mettaient face à des esclaves, non armés. D'ailleurs, ces mêmes esclaves étaient souvent « encouragés » à travailler avec des cestes.
Bien entendu, les Romains apportèrent leurs petites modifications : ajout de pointes, plaques de fer, de boucles...
Par la suite, ces combats furent interdits.


On perd un peu la trace de ce genre d'arme. Mais, de nombreuses rumeurs disent que le poing américain fut réellement créé durant la guerre de sécession.
Les soldats fabriquaient cette arme en faisant fondre du plomb, matériau très malléable et, surtout, à disposition.
Ainsi, ils pouvaient garder sur eux une arme de corps à corps, ce qui leur permettait d'effectuer d'autres tâches, comme recharger leurs armes, tout en ayant un minimum de protection sur eux.

 

Le poing américain fut également, et de source sure, employé pendant la Première Guerre mondiale, notamment par les nettoyeurs de tranchées.
Ces nettoyeurs de tranchées sont assez mal connus. On sait simplement que ce n'était pas des volontaires, et que leur tâche consistait à éliminer des ennemis, quand une tranchée était prise. Ils partaient, en somme, pour terminer le travail des soldats qui étaient postés avant eux.
Les poings américains, durant cette guerre, pouvaient prendre une forme simple, telle qu'on la connaît, mais être aussi une extension d'une autre arme, comme un couteau.
L’usage du plomb, par contre, fut peu à peu abandonné. Source de saturnisme, à cause du plomb qui passait sous la peau sous l'effet de la transpiration, et sujet aux déformations, il disparut au profit de l'acier, qui prendra sa place.

 

De nombreux collectionneurs d'armes de guerre possèdent des reliques de ces poings américains, sous différentes formes, estampillées, ou non. Mais, comme beaucoup, ils sont aussi victimes d'imitations et contrefaçons, souvent très bien faites et trompeuses.

Par la suite, le poing américain se retrouve surtout dans l'histoire plus contemporaine, en tant qu'arme de gang. Un autre blog intéressant sur le poing américain, n'hésitez pas à le lire.

Le poing américain, une arme de poing

 

  • Dans la boutique Couteau Azur, il y a un grand choix de poing américain avec un excellent rapport qualité-prix.

 

 

  • Ces armes de poing sont très résistants, et en différentes matières ; acier inox, aluminium, métal, pvc, abs, titane...

 

 

  • N'hésitez plus, il vous suffit de cliquer sur la photo pour commander !

 

 

  • Arme de défense ou arme d'attaque, le poing américain est l'arme par excellence.

 

 

  • La force du coup de poing est démultiplié grace à cette arme.
  • Le poing américain, une arme de gang ?

 

Si le poing américain a une si mauvaise image, ce n'est pas pour rien. Il a longtemps été employé par des gens peu fréquentables, qui aiment la bagarre. 

Le cas le plus célèbre fut celui des Apaches. Non, il ne s'agit là pas des tribus amérindiennes, mais de malfrats qui ont sévi à Paris, durant la belle époque.
Ils doivent leur non aux journalistes et forces de l'ordre, qui qualifiaient leurs méthodes dignes de celles des Apaches.
Ce n'était pas des enfants de chœur, et ils se rapprochaient beaucoup des gangs. Ils étaient d’ailleurs souvent en guerre avec d’autres groupes concurrents. Leurs forfaits allaient des simples vols et escroqueries, au proxénétisme, jusqu'à l'homicide. Les femmes de leur groupe étaient assez libérées, ce qui détonnait avec les mœurs de ce temps-là. L'histoire d'une des plus célèbres femmes de cette époque et amante du chef des Apaches, fut relatée dans un film, «  casque d'or ».
L'accoutrement des apaches leur sert de signe de reconnaissance. Chaussures brillantes, casquette, veston, tricot rayé, nuque rasée et cheveux lisses... Ils ne passent pas inaperçus.
Les apaches utilisaient des poings américains. Ceux-ci pouvaient prendre des formes assez incongrues. En effet, l'un d'eux combinait à la fois, le revolver, la baïonnette et le coup de poing américain !
Ce fut le plus célèbre gang des années 1900 à l'utiliser.

 

Autre bande célèbre, qui a, elle, aussi, a fait couler beaucoup d'encre et qui est née en pleine fracture culturelle : les blousons noirs.

Vers la fin des années 1950 (même si le phénomène a débuté au début de ces années-là), ces jeunes voyous, par bande, utilisaient comme arme les fameux couteaux cran d'arrêt, des chaînes, et, le célèbre poing américain.
Ce mouvement a eu lieu un peu partout dans le monde, marquant le début d'une nouvelle époque, loin de celle, plus stricte et étouffante, de la génération précédente. C'est le début du rock, et des icônes qui vont avec (Elvis Presley). Du cinéma, avec James Dean, des séries, comme happy days...
Si les bandes de voyous aux blousons noirs ont bel et bien existé, elle ont laissé la place à des jeunes demandant plus de liberté, sympathiques, qui aimaient le rock et la provocation. 

 

Pour en revenir au poing américain, à partir des années 1900, et quel que soit le continent, il a été très utilisé par les truands, voyous et gang. D'où sa mauvaise réputation et l'image qu'il renvoie.

De nos jours, encore, il fait parler de lui, et pas forcément en bien. De nombreux faits divers relatent des histoires d'agressions faites avec cette arme. Des jeunes filles et des jeunes hommes, s'en servent pour attaquer les gens. Pour une cigarette refusée, pour voler, se venger...
En ce qui concerne les gangs, cette arme à refait parler d'elle lors de l'affaire Méric. L'affrontement entre des bandes d'antifa et fascistes, qui a tourné au drame, a vu l'emploi supposé du poing américain. Cependant, rien n'est certain.

 

  • Alors, le poing américain, utile ou dangereux ?

 

Malgré toutes ces histoires et son passé, le poing américain reste une arme de défense intéressante. Tel tout autre outil, comme le couteau et la machette, le problème n'est pas l'objet en lui-même, mais la façon dont on s'en sert. 
Le poing américain ne mérite pas d'être laissé au rebut à cause d'une mauvaise presse. D'ailleurs, s'il a été autant utilisé, même en mal, c'est qu'il sait se montrer efficace, et c'est cela qu'il faut retenir quand on choisi une arme de défense, qu'elle soit à distance (bombe lacrymogène) ou au corps à corps.


Alors, dans quel cas de figure peut-on utiliser le poing américain ? Bien entendu, pas question de l'employer à des fins illégales, nous parlons ici de défense.
Le poing américain peut-être utilisé comme moyen pour se protéger en cas d'agression, tout spécialement lorsque celle-ci a lieu au corps à corps.
Il suffit qu'une personne, qui guettait une victime dans un recoin, surgisse pendant que la personne cherchait ses clés pour rentrer dans sa voiture, par exemple, et la situation peut vite dégénérer si l'on a rien pour se protéger. On ne peut pas à cette distance, utiliser des armes classiques, comme des bombes lacrymogènes ou des matraques. On n'a pas assez de recul, et surtout, on risque de prendre du gaz nous aussi. Notre seule défense possible est de donner des coups. Or, voilà, tout le monde ne sait pas frapper de manière efficace, et/ou n'ont pas la force suffisante pour que les coups portés soient assez puissants et permettent de neutraliser un agresseur suffisamment pour réussir à se dégager et s'enfuir.


C'est là que le poing américain intervient et montre toute son utilité. Grâce à sa structure, qui prolonge les excroissances des doigts, la force de frappe est démultipliée, rendant l'impact beaucoup plus puissant qu'à mains nues. Comme il protège les os, la victime aura beaucoup moins peur de frapper, donnant encore plus d'ampleur à ses frappes.
Les coups sont très douloureux, spécialement au visage, ce qui peut déstabiliser l'agresseur, assez pour se sortir de cette situation et prendre du recul par rapport à lui.


On peut également compter sur l'effet de surprise. À moins de posséder un modèle très voyant, le poing américain reste une arme discrète si on la porte, surtout la nuit ou dans les coins sombres. L'agresseur ne se méfiera donc pas, pensant avoir affaire à une personne sans défense. Cet effet de surprise est très important, car l'agresseur n'aura pas anticipé le fait que sa victime soit armée. Et c'est là un de ses plus grands atouts. 


Son autre grand avantage, est qu'il laisse les mains libres. On peut le porter et malgré tout, continuer à pouvoir se servir de ses mains. Ainsi, il peut être un complément à une autre arme de défense et servir au cas où l’agresseur se rapproche. Il forme de très bonnes équipes avec les bombes lacrymogènes et les matraques télescopiques.


Le poing américain convient à tout le monde, homme ou femme. Il peut être porté lors de déplacement la nuit, dans des recoins sombres, lorsqu'on part faire du jogging, dans les parkings souterrains... Tous ces lieux propices aux agressions, car isolés et avec suffisamment de cachettes pour ne pas se faire voir en attendant sa proie.

 

  • Mais comment est fait le poing américain ?

 

Le poing américain a une conception toute simple. Il est fait d'une seule pièce, et possède des excroissances, semblables à des  bagues, où l'on passe ses doigts. Le corps, lui, est dans la paume de la main et permet à la fois de protéger, et de donner plus d'impact.

 

Tout le monde connaît sa forme la plus classique, assez lourde et peu discrète, en métal ou acier, de couleur argentée. Il en existe d’autres, et l'on trouve actuellement une large gamme de ce produit : il peut être coloré, doré, argenté, orné de décors médiévaux, etc. Il en existe également de beaucoup moins classiques, en forme de tête d'animaux, colorés, qui font souvent office de porte-clé (et même de décapsuleur). Ces derniers sont particulièrement intéressants, et ce, pour plusieurs raisons. Ils sont plus légers et plus petits. Une personne à la morphologie plus fine (comme une femme par exemple), ne sera pas gênée par le poids.
Ils ressemblent davantage à des porte-clés, des bijoux de sacs amusants, qu'à des poings américains. Donc moins de risque de se faire repérer, et effet de surprise garanti. Leur petite taille ne les rend pas moins efficaces. En effet, ils ont, grâce à leur design étudié, autant d’impact qu'un poing américain classique, avec des petites nuances en plus, comme des excroissances pointues, représentants les oreilles d'un chat. Et, mais c'est purement esthétique ils plaisent à un plus large public.

Le poing américain classique ne fait pas l’unanimité, car trop imposant, et il renvoie encore une image de voyous.


Du côté des matériaux utilisés, là aussi, il y a eu beaucoup de changement. Si le métal et l'acier sont encore utilisés, nous voyons arriver de nouveaux modèles qui sont faits à partir de PVC ou d'aluminium.
L'avantage de ces matériaux, hormis le prix, est leur légèreté, très appréciable, surtout lorsqu'on a besoin de le mettre pour un long moment (jogging par exemple). Ils sont plus confortables, ergonomiques, et ne font pas mal aux doigts ni à la main.


Le poing américain devrait donc avoir sa place dans la panoplie des armes de quiconque veut avoir de quoi se défendre ou défendre sa famille. Bien loin de son image sulfureuse et de son histoire chargée, il peut sauver des personnes qui, sans lui, seraient à la merci de tout criminel. En ces temps difficiles, où l’insécurité règne, il est primordial de penser à se protéger par ses propres moyens, et de réfléchir avec quoi.
C'est pourquoi il faut penser à ce que peut apporter comme qualités le poing américain, qui est, rappelons-le, une arme redoutable, même utilisée par des personnes ayant peu de forces, et qui sont, donc, les cibles privilégiées des agresseurs.

Le poing américain, une arme de poing2

 

  • Pour commander des poings américains, il vous suffit de cliquer sur la photo à droite !

 

 

  • Les meilleurs poings américains usa sont représentés pour un prix modeste.

 

 

  • Couteau Azur c'est le n°1 spécialisé dans la vente d'armes blanches.

 

 

  • Bénéficiez de la livraison gratuite à partir de 50 euros d'achat.

 

 

  • Un moyen de protection efficace ? Le poing américain c'est l'arme qu'il vous faut.

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,