La survie en milieu hostile

La survie en milieu hostile

Savoir se débrouiller dans un milieu hostile, pouvoir subvenir à ses besoins vitaux et se protéger, n'est pas réservé à des participants de Koh Lanta. Même si, de nos jours, on se sent en sécurité grâce au monde moderne, on peut se retrouver plus facilement qu'on ne le pense en situation précaire. Tsunami, tremblement de terre, accident nucléaire... Les risques de se retrouver amené à survivre dans un milieu hostile sont bien plus nombreux qu'il n'y paraît, et ne sont pas des fantasmes de gens paranoïaques. Comment faire pour survivre ? Voici quelques pistes.

 

La règle des trois

 

C'est la règle de base de la survie. Selon elle, l'humain ne peut survivre après un certain laps de temps :
Trois minutes sans oxygène.
Trois heures exposé aux éléments (froid, chaleur extrême).
Trois jours sans boire.
Trois semaines sans manger.

Cela peut paraître logique et un peu simple, mais dans une situation précaire, se rappeler que cette règle peut vous sauver la vie.

 

Bien entendu, elle est à adapter selon votre situation. Si le temps est clément, votre première action sera de trouver à boire et à manger.
Au contraire, si vous avez de l'eau potable à disposition, mais qu'il fait très froid, il vous faudra faire très vite un abri, du feu et trouver de quoi vous nourrir.
Ce n'est pas évident, mais si vous disposez de certains outils, la tâche sera facilitée.

 

Liste d'outils idéale qui peut vous sauver la vie

 

Cette liste n'est pas exhaustive. Mais avec elle, vous partez sur de bonnes bases, d'autant qu'ils vous seront utiles dans la vie de tous les jours, pour bricoler, vous occuper de votre jardin, ou autre.

 

Le couteau. Indispensable. Il sert à tout : tailler, se nourrir, couper, chasser... Vous avez de nombreux choix de couteaux sur le marché. Prenez-le solide, avec un bon tranchant. Vous pouvez opter pour des modèles pliants, monoblocs, multifonctions (lampe par exemple). L'important est qu'il vous convienne.


Le poignard. Servira plus pour la chasse et dépecer, voir, vous défendre.


La hache. Avoir une hache chez soi est toujours utile, surtout si vous faites du feu de cheminée. Inutile d'en prendre une imposante. Les tailles moyennes, et même les hachettes, font très bien leur travail et sont moins encombrantes. Très utiles en situation de survie pour couper du bois, pour se chauffer ou se faire un abri.


La machette. Là encore, cet outil vous rendra de nombreux services. Pour vous déplacer au milieu d'une végétation dense, couper des fruits durs (noix de coco), couper des petits branchages...
Une pierre à feu. Parce que c'est bien plus pratique et rapide que de frotter deux bouts de bois et que ça se range partout.

 

N’oubliez pas qu'il faudra aiguiser ces outils pour que leur efficacité soit optimale. De même, corde, gourde, etc, pourront venir compléter cette liste, même s'il est possible de les fabriquer avec les outils de base cités plus haut.

 

Survivre en milieu hostile, les abris, l'eau, la nourriture

 

Une des premières choses à faire, quand on se trouve dans un milieu hostile, est de se construire un abri. Il vous permettra de vous protéger du froid ou de la chaleur, de la pluie, ainsi que des prédateurs. Un abri peut être temporaire, en cas d'urgence (trou dans le sol, excavation dans un rocher). Mais dès que l'on peut, il est plus raisonnable d'en fabriquer un.

 

La première étape pour un abri est le choix de l'emplacement. Idéalement, assez prêt d'un courant d'eau, mais pas trop non plus (risque d’inondation en cas de pluie).
Si vous le pouvez, faites un feu à l'endroit que vous avez choisi. Cela aura deux effets : éloigner les insectes, et assécher le sol. Attention, il ne s'agit pas de mettre le feu sur une vaste étendue, juste de faire un feu contrôlé là ou vous allez construire.
Attention au vent. Même s'il n'est pas fort, il peut compromettre votre construction. De plus, si vous vous orientez plein vent (dominant), vous aurez plus froid.

 

Il existe différents types d'abris. Le plus simple, pour commercer, et de fabriquer un appentis entre deux arbres. Pour cela, vous aurez besoin de grosses branches, et branchettes, que vous aurez respectivement couper à la hachette et tailler avec couteau ou machette, et de feuilles, mousse, pour isoler au maximum. Vous devrez poser les grosses branches entre les deux arbres parallèlement au sol, y poser les branchages perpendiculairement et isoler avec le reste. Vous pouvez y faire des murs simples avec d’autres branchages, faire un trou pour le feu... C'est un abri qui peut vous servir pendant un certain temps. N'hésitiez pas à faire, au fur à mesure et si vous avez le temps, des murs en branchages sur tous les côtés, pour une protection maximum et de plus longue durée.

 

Bien entendu, vous pouvez choisir d’autres supports (des troncs cassés peuvent faire tenir une structure rudimentaire), surtout si vous êtes obligés de vous abriter rapidement. Ce sont des appentis de fortune qui reprennent le même principe, mais qui sont plus rapides à réaliser.

 

Un abri solide est réalisable dés que vous trouver un endroit correct, où il y a de quoi vous nourrir, boire et idéalement, et être protégé des éléments. Vous pourrez d’ailleurs ensuite vous faire un matelas (épais, il va se tasser), de feuilles, mousses... afin de gagner en confort, et, surtout, en chaleur.

 

En ce qui concerne l'eau, attention. Vous allez en avoir besoin, c'est absolument vital. En attendant de trouver un point d'eau, vous pourrez vous servir de l'eau de pluie, de l'eau des végétaux, de la rosée. Une fois le cours d'eau trouver, vous êtes sauvé. Mais, attention. L'eau n'est pas forcément potable. Il vous faudra être prévoyant et ne pas hésiter à la faire bouillir, si vous avez des matériaux  résistants au feu sous la main. Sinon, un filtrage avec du tissu, du sable, du charbon, peut vous aider.

 

Quant à la nourriture, vous pourrez vous nourrir de plantes, de chasse ou de pêche. Vous pourrez manger des orties, poireaux sauvages... Selon l'endroit où vous vous trouvez. Apprendre à reconnaître les plantes comestibles est toujours utile.

 

Les pro de la survie

 

Si vous avez la télé, vous avez forcément entendu parlé, si ce n'est regardé, des émissions telles que Koh Lanta, the island, où des gens sont seuls sur des îles et doivent se débrouiller pour survivre. Ainsi, ces émissions peuvent vous donner de bonnes bases pour commencer à apprendre comment survivre en milieu hostile. Néanmoins, ces personnes sont en groupe, ce qui est n'est pas négligeable. On survit plus facilement quand on est plusieurs que seul. Et, malheureusement, c'est un critère que vous ne choisirez pas en cas de catastrophe. 


D'autres personnalités peuvent beaucoup vous apprendre. Bear Grylls, qui a sa propre émission, Mike Horn, aventurier qui présente l’émission The Island. Lynx, une femme qui a décidé, à 19 ans, de quitter la civilisation et qui organise maintenant des stages pour vivre en pleine nature, sans aucune ressource extérieur.
De même, vous trouverez de nombreuses vidéos, dont certaines pour apprendre à faire des outils, récipients, sur le web, ainsi que des forums de survivalistes. Même si rien ne remplace la pratique, leurs conseils vous seront très précieux. 

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,