Canne-épée ou bâton de marche ?

Canne-épée ou bâton de marche

 

La canne-épée que l’on reconnait aussi sous le terme canne à épée ou encore canne fourrée se veut être un instrument formé tout d’abord d’une canne, celle que l’on utilise pour s’appuyer pendant la marche lorsqu’on n’est plus capable de se soutenir correctement debout par les deux pieds. C'est tout simplement à l'origine une canne de marche.

La canne-épée se distingue des autres cannes par le fait qu’il s’agit en fait d’une arme ou plus précisément d’un couteau particulier puisque la canne est ici creuse et abrite une lame accrochée à sa poignée. 

Au vu de sa longueur et de sa forme, il s’agit en fait d’une épée d’où l’appellation canne-épée.

 

  • L’histoire de la canne-épée

 

La canne-épée se présente comme l’ancêtre d’autres couteaux fabriqués suivant le même principe tels que la canne-sabre, la canne-dague, la canne-stylet ou encore la canne à dard.

Son existence s’explique avant tout par le fait qu’à l’époque révolutionnaire, il était interdit de se promener avec des armes blanches sur soi. Il a donc fallu mettre au point un système permettant de camoufler les armes en question en leur donnant l’apparence d’objets ordinaires que l’on utilise au quotidien.

On comprend alors que la canne-épée devienne vite un accessoire prisé puisqu’elle se compose d’une canne, signe d’élégance tout en étant insoupçonnable lorsqu’il s’agit de camoufler une arme.

De plus, la canne a connu une période de popularité au XIXe siècle ainsi qu’à la Belle Epoque. Elle se posait alors comme un élément incontournable des tenues vestimentaires de l’époque.

Aujourd’hui, la canne-épée est catégorisée comme étant une arme blanche. Elle figure à la 6è catégorie dans le code de la défense en France.

 

Parlant maintenant de l’ancêtre de la canne-épée, on dira qu’il s’agit de celle portée par les pèlerins parcourant les chemins de Saint Jacques de Compostelle, autorisés lorsqu’ils étaient encore chevaliers à camoufler une épée à l’intérieur de leur bâton.

La canne-épée a souffert de nombreuses interdictions au fil des siècles sans que cela n’ait porté atteinte à sa notoriété. Bien au contraire, on la retrouve en toutes périodes pour devenir même parfois incontournable dans certaines circonstances.

On sait par exemple qu’au XVIIIe siècle, la canne-épée était obligatoire dans la garde-robe de tout homme appartenant à une certaine classe sociale, notamment à l’aristocratie, puis à la bourgeoisie durant le XIXe siècle.

Le port de la canne-épée fût interdit en 1834, mais pour autant, sa fabrication et sa vente ne se sont pas arrêtées. Les différentes législations qui ont tenté de la supprimer ont été loin d’être efficaces.

Cela est sans doute du au fait qu’il n’existe pas d’arme plus discrète que la canne-épée. Il était alors difficile de repérer les personnes qui enfreignaient la loi en la portant dans la rue.

La fabrication de la canne épée s’est alors industrialisée entre la fin du XIXe siècle et le début du siècle suivant. C’est donc l’époque où elle s’est le plus répandue dans la société. C’est également à cette période que l’on a commencé à mettre au point d’autres armes se basant sur le même principe de fabrication que celui de la canne-épée.

Ses descendants commencent alors à inonder aussi le marché. Il s’agit entre autres de la canne à dard, la canne-stylet, la canne-dague…

 

Vous recherchez une canne-épée au meilleur prix ? Dans notre boutique Couteau Azur, il y a un grand choix de canne-épée en stock !

Canne-épée ou bâton de marche.
  • La canne-épée, une utilisation historique

 

Ainsi, il n’est pas faux de dire que la canne-épée fait partie de la catégorie des armes blanches historiques. Certains modèles anciens se retrouvent même chez les antiquaires, proposées à prix d’or et très recherchées pour leur matière de fabrication unique, leur mode de fonctionnement parfois original, mais aussi leur histoire et leur origine, toujours captivantes.

L’anecdote la plus célèbre qui a fait entrer la canne-épée dans l’histoire est sans doute celle qui raconte un diner ayant eu lieu le 2 mars 1872. Le poète Arthur Rimbaud fut alors mis dehors par le photographe Etienne Carjat, lorsque ce dernier s’est offusqué du gros mot qu’il a sorti durant une récitation de vers.

En guise de vengeance, Rimbaud attendit alors Carjat dehors pour l’attaquer avec une canne-épée.

Aujourd’hui, la canne-épée devient alors une arme de collection, mais s’utilise aussi au quotidien du fait de sa discrétion et de sa praticité. On peut l’emmener partout avec soi le temps d’une randonnée dans la jungle, une sortie en soirée… et ce, quel que soit l’âge de la personne qui la porte.

On peut aussi la garder à la maison ou au bureau, à proximité de soi, car il n’y a pas mieux pour profiter de l’effet de surprise en cas d’attaque. Il n’existe tout simplement pas de meilleure arme de défense.

 

Elégante, la canne-épée peut aussi servir d’élément de décoration intérieure pour se transformer en arme en cas d’intrusion ou de tentative d’effraction. Facile à manipuler, elle s’utilise aussi bien par les hommes que par les femmes.

La canne-épée se veut être à la fois une canne de marche et une épée tranchante prête à vous défendre et à vous aider en toutes circonstances.

Sa popularité a traversé les âges. Elle ne risque donc pas de devenir rapidement un accessoire passé de mode. Certaines familles se passent même la canne-épée de génération en génération et en font un véritable symbole au sein du clan.

Choisie parmi les plus solides, les plus fiables et les plus esthétiques, elle devient vite une arme incontournable, un bel objet que l’on garde avec soi même en dehors de tout besoin de protection.

Utile, intelligente et d’une élégance irréprochable, la canne-épée est de tous les usages. Elle donne du chic à celui ou à celle qui la choisit comme arme de défense, comme canne de marche ou encore comme simple accessoire de décoration intérieure.

Enfin, on apprécie le fait qu’elle soit efficace même sans entrainement préalable avant son utilisation, le tout est de choisir une canne-épée bien affûtée qui le reste même après des années de conservation. La lame qui compose la canne-épée est généralement conçue pour rester extrêmement tranchante en toutes circonstances.

Il suffit seulement de respecter les consignes d’utilisation, de la conserver au bon endroit et de lui accorder un minimum de soin et un bon entretien au fil des ans.

 

  • Le nombre infini de styles et de modèles de canne-épée

 

La canne-épée en tant qu’accessoire d’élégance et de défense offre aussi à ceux qui la choisissent l’avantage de la diversité des styles et des modèles qui existent sur le marché. On en trouve de très simples qui prennent alors la forme d’une canne classique et d’un pommeau tout aussi ordinaire, la surprise restant la lame conservée dans le fût de la canne.

Le pommeau quant à lui peut ensuite prendre des formes plus travaillées pour symboliser un serpent, un dragon, une gargouille… et bien d’autres animaux prisés du style gothique s’il ne s’agit pas d’un pommeau de canne-épée empruntée au style baroque.

Le pommeau peut aussi prendre une forme plus terre-à-terre en s’inspirant d’un canard, une colombe, un cheval…

Le pommeau donne à la canne-épée toute sa particularité et peut aussi se fabriquer en acier, en carbone, en bois sculpté, en argent, en bronze, en laiton… Tout dépend alors du goût de son futur propriétaire.

 

La fabrication de la canne-épée peut s’inspirer des méthodes anciennes comme il peut s’agir d’une canne-épée moderne voire même futuriste ou appartenant à l’univers fantastique. Dans tous les cas, il s’agit d’un accessoire très prisé lorsqu’on recherche une arme de collection.

En tant qu’arme ancienne, la canne-épée appartient bien à la famille des cannes à système, ce système reposant sur la manière dont l’épée est dissimulée et dévoilée par la canne en elle-même.

La canne est alors dotée d’un but utilitaire double, celui de servir pour la marche, mais aussi pour la dissimulation de la lame cachée dans son fût. Le système classique repose sur une lame couplée avec le pommeau de la canne que l’on va ensuite tirer pour sortir l’épée, cette dernière disposant du coin creux de la canne pour servir de fourreau.

Ce système de dissimulation a d’ailleurs fait fructifier l’imagination des artisans du XIXe siècle et fait naitre d’autres cannes à systèmes, bien connus des amateurs d’antiquités.

Ainsi, la canne-épée est l’ancêtre d’autres gadgets qui utilisent la canne comme façade pour dissimuler un parapluie, un tire-bouchon, une pince cueille-fruit, une sarbacane, un porte-monnaie…, autant de cannes à systèmes devenues rares et qui figurent parmi les objets de collection les plus prisés, toutes ces inventions étant inspirées de leur ancêtre commun, la canne-épée.

En fonction de l’objet pratique que cache la canne à système, celle-ci devient alors un accessoire spécialisé comme la canne à système d’écrivain, la canne à système de vigneron, la canne à système de grainetier, la canne à système de joueur…

Revenant à la canne-épée, celle-ci peut même parfois permettre une triple action à son utilisateur. C’est le cas par exemple lorsqu’elle prend la forme d’un parapluie puisqu’elle sert d’abord comme canne de marche, puis comme parapluie les jours de fort ensoleillement ou de pluie et enfin, d’épée de défense en cas d’attaque, cette dernière étant complètement indiscernable.

Il s’agit là d’un modèle de canne-épée très original, preuve qu’elle n’appartient pas uniquement à la famille des objets anciens, mais peut aussi devenir une arme moderne qui ne manquera pas de plaire aux amateurs de beaux objets, tous âges confondus.

Il convient de noter que la canne-épée est en vente libre dès lors que l’acheteur est âgé de plus de 18 ans.

 

 

Pour les personnes en quête d’arme blanche moderne, pour compléter leur collection ou pour le simple plaisir de disposer d’un accessoire élégant et pratique, la canne-épée ne les décevra pas, car elle a su évoluer avec son temps pour répondre aux demandes les plus exigeantes.

Si les cannes-épées dont le pommeau arbore une tête de dragon, de loup, de chien, de canard… restent en vogue, on peut aussi trouver des cannes-épées plus guerrières comme celles à pommeau de grenade, de pistolet ou de revolver…, plus intéressants pour ceux qui aiment les armes de guerre.

Les personnes qui cultivent une fascination pour le fantastique aimeront plus la canne-épée avec pommeau de sorcier magie noire, la canne-épée design pirate…, autant de possibilités qui ne manqueront pas de plaire aux amateurs.

Bien entendu, les modèles classiques qui appartiennent au XIXe siècle restent en vogue et font toujours partie des collections de choix lorsqu’on opte pour la canne-épée comme canne de marche, mais aussi et surtout comme arme de défense.

Parlant maintenant de la canne-épée utilisée dans notre époque moderne, force est d’admettre que son élégance et son efficacité ne sauraient être réservées aux seules personnes âgées pour qui la canne est souvent indispensable.

Les véritables connaisseurs la considèrent comme une arme de corps à corps idéale dans les situations de défense. On peut d’ailleurs la mettre à profit lors de certains entrainements au sein de clubs d’arts martiaux. Il s’agira d’ailleurs du seul endroit où son port sera autorisé. Autrement, on ne s’en servira que chez soi quoique la canne en soi étant déjà un camouflage, on risque moins de se faire remarquer lorsqu’on doit sortir avec un minimum de protection.

Pour plus de sécurité et de discrétion, il est toujours recommandé de la mettre dans une housse de transport le temps d’arriver chez soi ou au sein de son club d’entrainement.

La canne-épée sera aussi appréciée des personnes qui pratiquent l’art du sabre. Ainsi, elles disposeront d’un accessoire plus stylé qu’une lame classique à condition bien entendu de choisir une canne-épée dont la lame répond aux dimensions et aux caractères techniques du sabre utilisé à l’occasion de ces pratiques particulières.

 

En dehors de toute utilisation de défense, la canne-épée se présente comme un véritable élément de décoration. On peut alors l’exploiter ainsi afin que les invités profitent de sa présence et admirent toute la qualité de sa conception.

Ainsi, amateur d’armes blanches ou non, en disposer reste toujours un choix à faire et ne peut qu’apporter plus d’originalité à tous les styles de vie.

 

Pour trouver la canne-épée qui répond à vos besoins et à votre goût, faites votre recherche sur notre boutique en ligne. Notre catalogue fourni ne pourra que vous satisfaire. Nous avons fait en sorte de réunir les cannes-épées les plus variées allant des plus classiques aux plus modernes sans oublier de donner sa place à l’originalité.

canne de marche

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,