La bombe lacrymogène

La bombe lacrymogène

Utilisée comme système de défense, la bombe lacrymogène a connu un vrai succès. Son aspect inoffensif, et sa manipulation facile, en font une « arme » permettant aux personnes néophytes de pouvoir se protéger en toute simplicité. Elle est d'ailleurs largement adoptée par les femmes, qui sont des victimes fréquentes d'agressions.

 


Une bombe lacrymogène, c'est quoi ?

Comme son nom l'indique, une bombe lacrymogène est une bombe, souvent aérosol, contenant un ou des agents qui irritent les yeux et/ou le système respiratoire. Parmi les bombes lacrymogènes vendues, on trouve ainsi des bombes lacrymogènes à base de 2-chlorobenzylidène malonitrile appelé CS, des initiales des chimistes ayant synthétisé la molécule (Corson et Stoughton).

Vous pourrez également acheter des bombes à la capsaïcine, en plus de la molécule CS. Ces dernières sont celles que l'on appelle communément bombes au poivre, car elles contiennent une molécule naturelle en plus de l'agent chimique.

Les bombes lacrymogènes ne sont pas létales en situation normale d'utilisation.

 

 

Histoire de la bombe lacrymogène

Nous devons la bombe lacrymogène à la police. En effet, si c'est en 1915 qu'on parle de gaz lacrymogène, son utilisation a commencé en 1913, suite à une idée du préfet de police Lépine.

En 1912, il crée une commission, suite à de nombreux sièges et attaques terroristes. Ces incidents ont pu mettre en évidence un grand problème : le sous-équipement de la police. Grâce à cette commission, qui a réunit des membres venus de l'institut Pasteur, du laboratoire municipal , de l'académie de médecine et d'agents de services techniques, on commença à tester des gaz irritants, avec succès. D'ailleurs, par la suite, des grenades et projectiles furent utilisés, utilisant ces gaz.

Vers 1930, les forces de police ont entrepris à s'en servir pour disperser les manifestations.

 

 

À quoi sert la bombe lacrymogène ?

Nous venons de le voir, le gaz lacrymogène est, encore aujourd'hui, utilisé par la police, majoritairement pour les manifestations, sous forme de projectiles, grenades... Mais ce qui nous intéresse, c'est l'utilité de ce type d'arme de défense au quotidien.

Une bombe lacrymogène, grâce à ses agents irritants, va permettre de neutraliser un agresseur, qu'il soit humain, ou, même, animal. La personne qui agresse va recevoir le gaz au visage, provoquant une irritation très forte des yeux,  de la toux, ce qui va entraîner le réflexe de baisser la tête, s’essuyer les yeux, étalant encore plus le produit et laissant le temps à la victime de s'enfuir.

Le gaz est actif pendant plus ou moins une demi-heure.

Il est utile d'en avoir une toujours sous la main, dans le sac, dans la boîte à gants de la voiture...

Si vous passez dans des endroits où vous ne vous sentez pas en sécurité, que vous êtes seul(e) n'hésitez pas à la prendre et la garder dans la main afin de réagir tout de suite en cas de problème.
Vous trouverez de nombreuses tailles de bombes, ainsi que des formes différentes.

 

 

Quelle bombe lacrymogène choisir ?

Si toutes les bombes lacrymogènes sont efficaces, vous pouvez malgré tout vous poser des questions avant son achat : êtes-vous régulièrement en situation de risques (retour du travail tard le soir, passage par des ruelles, criminalité importante sur votre lieu de vie, présence de chiens agressifs...). Quel format sera le plus pratique pour vous ? Une petite contenance pour qu'elle rentre dans le sac à main, une grande contenance pour la voiture ? 
Tout dépend de votre rythme de vie. Rien ne vous empêche, d'ailleurs, d'avoir plusieurs sortes de bombes lacrymogènes en fonction de votre activité et de l'endroit ou vous vous rendez.

Passé le choix de la taille de la bombe, il vous faudra également choisir entre gel, ou gaz. Le gaz permet de toucher son but à tous les coups, tandis qu'il vous faudra viser avec le gel, ce qui garantit moins de réussite en situation de panique si vous n'êtes pas habitués à la manipuler. Cependant, elles ont toutes deux leurs avantages, et inconvénients, que nous verrons plus bas.

En ce qui concerne le choix du composé chimique irritant, tous deux sont aussi performants l'un que l'autre. Mais, le gel au poivre est particulièrement indiqué pour se défendre contre les chiens, ceux-ci étant particulièrement sensibles à ce composé.

 

 

Bombe gaz ou gel ?

Cette question mérite un chapitre. Nous avons vu que leur efficacité était semblable, utilisées correctement, mais elles ont des particularités propres qu'il faut connaître.

La bombe au gaz permet de réagir vite, sans vraiment avoir besoin de viser. Aussi, si vous sentez que la panique peut vous prendre facilement, que vous risquez d'être face à plusieurs agresseurs (dans le cas de quartiers dangereux que vous devez traverser par exemple), elle est tout indiquée et ne nécessite pas d’entraînement particulier avant. Cependant, en cas de vent, vous pourrez vous aussi recevoir du gaz. De même, dans un lieu clos et pas très grand, vous serez autant touché que vos agresseurs.

Le gel, lui, fonctionne différemment. Son avantage, face à au gaz, est de ne pas toucher la personne agressée. Il se liquéfie, s'étale et se colle directement à la peau. En cas de vent, c'est une protection idéale, ainsi qu'en lieu clos. Cependant, il faut s’entraîner un peu avant à viser juste, essayer de garder son sang-froid pendant l'agression afin de toucher la tête, et,  dans le cas de plusieurs agresseurs, avoir des réflexes rapides. Comme vu plus haut, le gel est très efficace sur les chiens.

Il est important de choisir la bombe avec laquelle vous savez que vous serez le plus à l'aise, pour une défense efficace.
Sachez également que si vous prenez des retours de gaz irritants, ou gel, il existe un décontaminant, toujours utile à avoir avec soi, et pas seulement dans le cas d'une agression où vous vous seriez malencontreusement exposés à cause du vent. Vous pourriez en avoir besoin lors d'une manifestation, ou si vous savez que vous risquez d'en croiser une.

 

 

La législation

Comme toutes les armes, la bombe lacrymogène est soumise à une législation. En dessous de 100 ml (au dessus, vente réservée aux professionnels), vous avez le droit d'acheter et posséder ce type d'arme de défense. Il faut pour cela être majeur. Néanmoins, son port et transport doivent être accompagnés d'un motif légitime.
Dans les faits, il est  rare que l'on vous ennuie si vous transportez une bombe au poivre dans votre sac à main. 

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,