Le balisong et les tricks

Le balisong et les tricks

LE BALISONG ET LES TRICKS

Le balisong appelé couteau papillon, est l'un des couteaux les plus célèbres et les plus controversés, avec les couteaux crans d'arrêt. Tantôt considéré comme une arme de voyou par les uns, ou pièce de collection pour les autres, c'est un couteau qui a une histoire tragique derrière son invention.

 

Les tricks

 

Les tricks sont les figures que l'on réalise avec un couteau papillon. Pour arriver à épater son public et arriver à un bon niveau, il faut évidemment s’entraîner. Mais où apprendre ?

 

Il existe des livres sur le sujet. Celui de Guillaume Morel est une référence en la matière. En plus de vous apprendre les manipulations, vous y retrouverez tout ce qu'il faut savoir sur le balisong.
Les DVD sont aussi une bonne source pour apprendre et s'exercer.
Internet est bourré de tutoriels, de vidéos, de blogs sur le sujet. De l'aficionado à l'amateur, vous y trouverez tout ce que vous voulez savoir pour vous entraîner, des bases aux manipulations les plus complexes.

 

Attention, le couteau est un objet qui peut blesser. En vous entraînant, il y a un risque que vous vous coupiez... Pour éviter de vous retrouverez avec un doigts en moins, sachez qu'il existe des couteaux spécialement conçus pour minimiser les risques et permettre aux débutants de travailler leurs tricks en toute sécurité.

 

Venez découvrir une grande sélection de balisong dans la boutique Couteau Azur, ces couteaux papillons sont fabriqués pour la pratique du trick, et sont très résistants. Il vous suffit de cliquer sur la photo et de commander !

Balisong couteau papillon

La manipulation

 

Avant de pouvoir exécuter des figures dignes des plus grands flippers, il faut bien entendu commencer par les bases.
En somme, vous allez devoir débuter par des manipulations simples, que vous devrez répéter afin de les maîtriser complètement, sans vous blesser, pour ensuite pouvoir réaliser des tricks complexes.
Parmi ces manipulations de base, l'ouverture et la fermeture du couteau, de façon rapide, sont deux des techniques les plus élémentaires.


Et pour réaliser correctement ces bases, il vous faudra également apprendre à bien tenir votre couteau. En effet, le balisong, comme nous l'avons vu, est composée de deux branches, l'une principale, l'autre secondaire. Si vous tenez votre couteau avec la branche secondaire, vous vous exposez à des coupures, car la lame sera directement devant votre main.

 

Citons quelques manipulations de base 

 

  • La rotation simple
  • La double rotation
  • le ricochet
  • Rotation arrière
  • Rotation avant
  • Le latch drop
  • Le pivot simple

 

Ce n'est qu'en maîtrisant ces techniques que vous allez pouvoir, par la suite, vous initiez aux tricks intermédiaires, tels que la double rotation, l’hélicoptère, le changement de prise horaire, le saut simple, le pivot lancé antihoraire, etc.

 

Puis, après beaucoup d’entraînement et d’heures passées à vous perfectionner, vous pourrez prétendre à effectuer des transferts sauts, des retours antihoraires avancés, des transferts lancés dans le dos ou encore une réception creux du coude.
Les techniques avancées nécessitent souvent de faire des transferts entre vos deux mains, il faut donc être à l'aise le plus tôt possible avec celle que vous n’utilisez pas (la gauche si vous droitier, et inversement).

Vous pourrez également enchaîner des combos à partir du niveau intermédiaire. 


Origine du couteau papillon

 

Il y a beaucoup de doute sur la naissance du couteau papillon. Néanmoins, une histoire se détache du lot.

Pour comprendre comment est née cette arme, il faut remonter en 1572, à Batangas, aux Philippines. À cette époque, les Espagnols avaient envahi les îles, et bien évidemment, ne firent pas preuve d'une extrême douceur. Viol, tyrannie, esclavage, paysans qui n'avaient plus le droit aux armes, dont leur machette, arme traditionnelle dans ce pays...

 

Sans aucun moyen de se défendre, les Philippins n'avaient d'autres choix que de subir. Mais ce fut sans compter sur l'ingéniosité de ce peuple, qui était beaucoup plus évolué qu'on pourrait le penser, et les révoltes successives devant tant de brutalité.

 

C'est ainsi qu'un soldat armurier philippin eut l'idée, dans un quartier où l'on fabriquait des lames en cornes de buffles d'eau, d'inventer une arme cachée. Pour cela, il s’inspira des éventails. Ainsi a été conçu le premier balisong. Une lame cachée dans un éventail.
Les Espagnols n'avaient pas prévu, ni deviné, qu'un tel objet puisse dissimuler une arme redoutable.
Par la suite, la lame fut en métal, et le manche en corne de buffle.

 

Notez que, malgré tout, l'origine de ce concept ne vient pas forcément des Philippines. En effet, malgré une histoire forte avec ce pays, il se peut que l'on découvre d'autres sources et que d'autres peuples aient utilisé cette technique avant.


Les différentes parties du balisong

 

Le couteau papillon est un couteau assez simple dans sa conception. Il est composé d'une lame, avec sa pointe et son côté tranchant.
Vient ensuite le manche dans lequel se range la lame, composé de deux branches, l'une principale, l'autre secondaire. Puis les vis ou rivets pour maintenir la lame, et le latch, ou T-latch, ce bout de métal qui sert à bloquer les branches pour maintenir le couteau fermé, et qui permet de l'ouvrir rapidement.

 

Les différents types de couteaux papillon

 

Il n'y a pas qu'un seul couteau papillon. En effet, et selon à qui il est destiné, il ne fera pas tout à fait la même taille.

Ainsi nous devons distinguer le veinte-quatro, qui fait 24 cm (manche compris) et qui est conçu pour les femmes.
Le veinte-nueve, comme son nom l'indique, fait 29 cm et est destiné aux hommes. La légende raconte qu'il doit également son nom au nombre d'opposants qu'un soldat philippin aurait réussi à neutraliser. Ce nombre, vous l'aurez deviné, est 29.

Quant à l'armée, elle peut fournir des balisongs beaucoup plus grand, allant jusque 45 cm.

 

Utilisation du couteau papillon

 

Le couteau papillon est une arme avant tout. Elle a servi à se défendre et se battre. Mais, sa manipulation étant facile, les gens ont commencé à effectuer des figures avec. C'est ainsi que naissent les flippers, ces personnes qui ont fait de la manipulation de ce couteau tout un art. De nombreuses personnalités sont expertes en la matière. Des stars de cinéma comme Fernado Poe, Tony Ferrer pour les Philippines, sont des très bons flippers.
Mais c'est en Amérique que le phénomène a explosé, avec des maîtres dans l'art des tricks, dont Clay Groskranz est le roi.

Balisong rainbow 22,5cm couteau papillon - pochette incluse
  • Un très grand choix de balisongs sont proposés sur Couteau Azur.

 

  • Indispensable pour réaliser des tricks, ces couteaux papillons sont très bien équilibrés, léger et résistants, grâce à son aluminium.

 

  • La plupart des balisongs sont de marque de prestige, ALBAINOX et RUI, la référence dans le domaine du papillon.

 

  • Dans la boutique Couteau Azur, la garantie satisfait ou remboursé s'applique sur tous les articles.

 

  • Cliquer sur la photo, pour découvrir un vaste inventaire de balisong !

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,