L'arbalète de précision

Arbalète

L’arbalète fût une arme des plus prisées vers la fin du moyen-âge. L’histoire nous démontre qu’elle était même préférée à l’arc au temps où les combattants ne connaissaient pas encore l’arme à feu.

Il y eut alors une période où l’arbalète était de tous les champs de bataille, sans doute parce que le carreau (équivalent de la flèche pour l’arc) offrait une force de frappe plus puissante au point de venir à bout des armures les plus solides.

On vous fait découvrir ici l’essentiel de ce qui se cache derrière cette arme historique, aussi bien son vécu à travers l’histoire que son utilité aujourd’hui.

Pour vous faire une idée de la variété des choix qui vous sont offerts au moment de vous équiper en arbalète, visitez le catalogue de notre boutique en ligne ici : Arbalète de chasse ou encore dans la catégorie arbalète puissante.

 

  • Caractéristiques de l’arbalète

 

L’arbalète offre plus de puissance d’attaque que l’arc. Cependant, la fréquence des tirs se veut être plus lente, car si l’arbalétrier peut asséner 3 coups de carreaux par minute, l’archer pourra exécuter une dizaine d’attaques de flèches dans le même laps de temps.

Toutefois, l’arbalète connait un succès plus large du fait qu’il s’agit d’un outil de précision sans pareil. On l’apprécie aussi pour la simplicité de son utilisation. En effet, un arbalétrier débutant maitrisera la technique en quelques semaines alors que l’archer aura à s’entrainer sur plusieurs mois avant de pouvoir profiter pleinement de son arme.

Le mécanisme de l’arbalète se veut aussi être plus simple malgré son efficacité redoutable. Il faut dire que les artisans qui sont capables de fabriquer cet outil de précision peuvent être de toutes les disciplines, allant du forgeron jusqu’au charpentier.

Ainsi, l’arbalète était l’arme idéale pour les chefs de guerre soucieux de lever une grande armée à la hâte, car il est plus rapide de former et d’équiper des arbalétriers plutôt que des archers.

On ajoutera aussi aux caractéristiques de l’arbalète, le fait qu’il s’agit d’une arme qui a su évolué avec son temps, ses fabricants ayant trouvé au fil de l’histoire les techniques qui s’imposent pour augmenter sa précision et sa force d’attaque.

 

  • Evolution historique de l’arbalète

 

En faisant des petites recherches sur l’évolution historique de l’arbalète, on se rend vite compte que les premiers modèles étaient dotés d’un système d’armement manuel ou mécanique grâce à l’aide d’un accessoire tel un levier ou un étrier.

Sa puissance augmentera progressivement grâce à d’autres astuces de fabrication telles que le système de poulies, le cric… autant d’inventions qui se destinent à la démultiplication de la force de l’arbalète. Il en a résulté une efficacité redoutable qui a dépassé de très loin celle de l’arc.

Cependant, l’armement et le déclenchement de l’arbalète requérant plus de temps, l’arbalétrier était un combattant qui nécessitait un minimum de protection le temps de ces manœuvres. L’arbalète est alors devenue un instrument allant de pair avec accessoires de protection comme les pavoies, des boucliers que l’on place au sol et derrière lesquels l’arbalétrier engageait son arme.

L’apparition du fusil a rendu l’arbalète obsolète au combat. Néanmoins, elle reste une arme de collection et un accessoire sportif pour ceux qui apprécient la chasse à l’arbalète ou encore le tir à l’arbalète.

Il arrive aussi qu’on l’utilise dans les reconstitutions de bataille ou dans les parades qui font revivre les soldats d’autrefois, dans leurs tenues et leurs armes d’époque.

Quelle que soit l’utilisation que l’on fait de l’arbalète aujourd’hui, elle reste une arme redoutable qui demande des précautions et un minimum d’entrainement à l’emploi.

 

 

Le choix d’une arbalète plutôt que d’un autre instrument se vaut tout d’abord par le fait qu’il s’agit d’une arme réputée depuis la nuit des temps. Elle fût un acteur remarquable dans de nombreuses histoires et a été souvent associée à des batailles illustres et des personnages courageux.

A cette notoriété de l’arbalète s’ajoute aussi son efficacité, assez redoutable pour faire oublier la lenteur de sa mise en œuvre. Les amateurs d’outils de précision ne peuvent qu’y trouver leur bonheur quel que soit le cadre dans lequel ils utiliseront leur arbalète.

Si la chasse à l’arbalète est prohibée en France, de nombreux pays la pratiquent au sein d’associations sportives. Bien que cette activité nécessite de partir à l’étranger, elle reste une motivation exceptionnelle pour s’équiper et s’entrainer afin de devenir un arbalétrier digne de ce nom.

L’arbalète offre dans tous les cas un style particulier à celui qui l’utilise. Arme élégante et hautement pratique, on ne peut que l’adopter. Elle revient aussi dans les tendances et ce, pour se poser comme un instrument contemporain et ce n’est pas le personnage de la célèbre série The Walking Dead, Daryl Dixon qui va nous contredire.

Dans un monde en déliquescence et en proie à une invasion de zombies à l’échelle planétaire, notre héros a en effet fait le choix de l’arbalète comme arme défense.

Il faut dire que l’arbalète offre un style particulier à celui qui l’utilise et donne une image à la fois virile et un peu geek. L’arbalète et l’arbalétrier se retrouvent aussi souvent dans les jeux vidéo axés sur les aventures survivalistes ou encore le combat.

Ensuite, les techniques de tir et les systèmes d’armement qui entrent en jeu dans l’utilisation de l’arbalète sont tels qu’elle offre de nombreuses perspectives d’étude et de pratique qui feront de vous un véritable expert en matière de tir à l’arbalète.

Son utilisation fait l’objet d’une véritable passion pour de nombreux amateurs et ce, au même titre que les sportifs qui pratiquent une discipline particulière comme le tir à l’arc, le pistolet, la sarbacane...

 

Précise et silencieuse, le mode de fonctionnement de l’arbalète en fait une arme élégante, efficace et très sophistiquée. Après tout, la beauté d’une arme ne peut pas uniquement être jugée par ses résultats, mais doit aussi tenir compte de son mode opératoire. Du style, c’est ce que l’arbalète présente de plus qualitatif en termes de maniement.

Enfin, s’il fallait encore ajouter aux raisons qui font que l’arbalète doive devenir votre arme de prédilection, c’est bien sa variété puisqu’elle est disponible suivant de nombreux styles et modèles tout en étant assez accessibles, car on peut facilement en trouver avec de très bons rapports qualité-prix.

Les modèles proposés incluent des références légères, faciles à manier aux côtés d’arbalètes plus complexes, plus poignantes en termes de puissance de frappe, d’autres encore se distinguent par leur design très tendance ou leur finition haut de gamme.

L’arbalète peut aussi être envisagée comme étant un bel objet de collection qui trônera à un endroit stratégique de votre maison ou qui complètera votre liste d’objets historiques, rares et de valeur.

Nous avons tout prévu pour répondre à tous les besoins et à toutes les attentes. Ainsi, vous équiper en arbalète ne demandera pas plus d’engagement que celui de vous mettre sérieusement à la pratique.

 

  • Principes à connaitre pour maitriser le tir à l’arbalète

 

Bien que la maitrise de l’arbalète se fait de manière plus rapide que celle de l’arc, il n’en reste pas moins qu’elle implique de connaitre certains principes, essentiels pour devenir opérationnel plus rapidement et apprécier encore plus l’utilisation d’une telle arme.

Ainsi, la distance maximale recommandée pour tirer à l’arbalète sera d’une trentaine de mètres, une distance optimale pour bénéficier de la meilleure force de frappe. C’est aussi la distance la plus sécuritaire, car elle limite les risques en cas de mobilité soudaine de la cible, en cas d’attaque non maitrisée due au stress ou encore en cas de mauvais angle de tir.

En plus de la distance de tir, les résultats dans l’utilisation d’une arbalète sont aussi tributaires du choix des flèches utilisées. Il n’y a rien de mieux que les flèches authentiques ou du moins les flèches qui répondent aux mensurations exigées (poids, pointes, matériau de la flèche…) par le constructeur de l’arbalète.

Autrement, l’arbalétrier se mettrait face à des risques importants qui iront bien au-delà des simples tirs à vide sans parler du fait que les flèches non conformes peuvent aussi altérer l’arbalète notamment en provoquant un réalignement de la mire, du télescope…

Enfin, tirer à l’arbalète exige de l’arbalétrier, une connaissance approfondie de son arme de jet. Ainsi, il pourra l’ajuster selon ses besoins en synchronisant bien comme il faut les différents éléments de l’arme, en recherchant la bonne tension du ressort de l’arbalète pour une meilleure portée et visée de la flèche, en s’assurant que tous les serrages sont au point…

En effet, il y va non seulement de l’efficacité du résultat, mais aussi de la sécurité de l’arbalétrier.

 

 

Le bon choix d’arbalète conditionne aussi son adoption, car il facilitera l’apprentissage et vous fera aimer encore plus votre arme au fur et à mesure de votre progression.

Ici, le choix de la puissance à laquelle fonctionne votre arbalète ne dépendra pas uniquement de votre taille ou de votre niveau de maitrise, mais tiendra surtout compte de l’usage que vous allez en faire.

Ainsi, sachez dès maintenant que plus votre arbalète est puissante, plus votre flèche migrera rapidement pour atteindre sa cible avec force. Cette vitesse et cette force ne signifieront pas pour autant que votre arbalète propulsera votre flèche à une grande distance et c’est là tout l’intérêt de soupeser votre choix.

Vous aurez aussi à opter pour le bon mécanisme de déclenchement de votre arbalète. Il en existe en effet des classiques, mais on retrouve aussi ce qu’on appelle les arbalètes à poulie.

Si ces dernières demandent un réglage minutieux, elles s’arment de manière plus aisée et se déclenchent avec moins de sensibilité. Elles offrent aussi plus de puissance, mais se réparent difficilement ce qui requiert souvent l’intervention d’un professionnel. Vous les choisirez dans tous les cas pour les tirs sportifs et la chasse.

Les arbalètes classiques, appelées aussi arbalètes recurves sont quant à elles d’entretien plus facile et sont idéales pour les activités de loisir. On trouve dans cette catégorie des modèles légers et faciles à manier tels que l’arbalète pistolet. Par contre, la puissance est ici plus restreinte de même que la portée.

Enfin, votre choix d’arbalète doit aussi tenir compte du matériau de fabrication. Les plus classiques disposent d’une branche en acier alors que les plus évoluées se confectionnent avec des matériaux plus légers.

Le choix vous sera alors donné entre les arbalètes faites de matières composites, celles disposant d’un arbrier en bois, donc plus légères ou encore celles qui font appel à des plastiques résistants, appartenant à la nouvelle génération.

Que vous choisissiez un matériau lourd ou léger, vous devez tenir compte du fait que la précision de tir requiert de la stabilité, cette dernière étant plus assurée lorsque l’arbalète se présente avec un poids assez conséquent.

Pour vous faciliter votre recherche, rendez-vous sur notre site internet. Nous nous ferons un plaisir de vous conseiller et de vous orienter dans votre choix. Nos spécialistes sauront répondre à toutes vos questions et vous feront faire un choix éclairé que vous soyez un arbalétrier débutant amateur ou confirmé.

 

  • L’utilisation d’arbalète en France

 

Enfin, il faut savoir que la possession et le port d’arbalète en France sont régis par le décret n°2013-700 du 30 juillet 2013, pris en application de la loi 2012-304 du 6 mars 2012. Ces textes mettent l’arbalète dans la catégorie D-2 parmi les armes blanches.

Ainsi, sa détention et son acquisition sont permises à partir du moment où l’acheteur est âgé de 18 ans minimum. Cette qualité sera vérifiée à travers la présentation par l’acheteur d’une pièce d’identité.

Par contre, l’arbalète ne peut pas être portée en public et ce, qu’on la mette dans un contenant ou dans une véhicule, encore moins lorsqu’on la porte nue, sans aucune couverture.

Pour pouvoir la transporter, elle doit alors être démontée et ce, pour qu’elle ne puisse pas être fonctionnelle de suite, puis être posée dans un sac ou une housse de protection. De plus, il est essentiel de disposer d’un motif légitime pour la transporter ainsi.

Ensuite, la chasse à l’arbalète constitue une pratique prohibée en France alors qu’elle ne l’est pas au Canada et aux Etats-Unis. On comprend sans peine ces restrictions quand on sait que l’arbalète est une arme qui peut être létale alors qu’elle se manie facilement, bien plus que l’arc.

A cela s’ajoute encore le fait qu’elle est très silencieuse ce qui lui apporte une discrétion telle que les passants risquent de ne pas voir ses flèches arriver en cas d’attaque.

Néanmoins, toutes ces qualités font qu’il s’agit d’une arme qui a sa place dans notre collection, encore plus si on a la possibilité de l’utiliser en tant que professionnel dans les compétitions.

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,